samedi 25 mars 2017

[Maroquinerie]Porte-carte porte-monnaie

Passée l'étape triste de la perte de la centrale vapeur 😖, Titimoune m'a demandé un portefeuille en cuir, plus petit et plus beau que celui que je lui avait fait en décembre 😒, et pour lequel j'ai fait un tuto d'ailleurs!!!

Son cahier des charges, après avoir plongé dans mon stock de tissus et cuirs : du madras et un cuir en agneau plongé, suffisamment mince pour que ça ne soit pas trop épais, et mon exigence que ça passe sous ma machine à coudre. Et dernier critère : mince et petit. 


Le modèle : un porte carte que son père lui avait donné. J'ai donc pris toutes les côtes, fait ma gamme opératoire (les étapes à suivre, de la coupe des matières, aux finitions, en passant par le montage), et c'est parti. 




Bon, ben c'est un proto qu'il utilise quand même en attendant, et que je dois améliorer. Lundi, lors de la reprise des cours, j'en ai profité pour interroger le prof à ce sujet, et je sais comment procéder du coup. Yapluka!

[Maroquinerie] On retourne vers les sacs

Retour aux sacs, mais limités par mes moyens de finition du cuir, j'ai préféré continuer en simili, avec un tote bag en tissu ikéa, doublé de coton léger, et les anses en simili cuir doré-vieil or.

Je l'aime bien, il me satisfait. Fan de sacs et de fait-main, j'avoue être assez fière de moi sur ce coup là. Ce sac est simple à faire, mais entraînée conditionnée aux finitions impeccables lors de ma formation, j'ai mis la barre un peu haute pour ce tote bag aux finitions que je peux donc dire, soignées. C'était pourtant mal parti car mon fer à repasser m'a définitivement lâché après une chute (la table à repasser s'est repliée d'elle même, le fer qui était dessus est donc tombé avec 😩), mais mon petit fer de voyage m'a dépanné.
Maintenant je lorgne sur le Philips GC4513/30, qui est ressorti premier des tests de Que Choisir, et est donc en rupture de stock partout. Pas cher et efficace, léger et maniable... mais pas disponible 😥
Je ne vais pas reprendre une centrale vapeur car je n'en ai pas les moyens, et visiblement, maintenant les fers sont quasiment aussi performants, pour un moindre coûts. Si vraiment je ne trouve pas cette référence, je me tournerai vers un Calor qui semble être l'autre grande marque des fers à repasser de qualité. Pour le quotidien, je ne repasse pas tant que ça, mais pour la couture, il m'en faut un digne de ce nom. L'idéal aurait été un fer de la marque Oliso, mais ils ne se vendent pas en Europe et restent assez chers pour une moindre puissance : 1800 watts, comparés aux 2400 watts du Philips ci dessus.


[Maroquinerie] Détournement du cuir :)

On était resté sur la question : Alors qu'est ce que j'ai fait après? 


Des chaussons de bébé, style Louboutin, pour une copine fan. A défaut de pouvoir lui en offrir des vraies à l'occasion de son anniversaire, j'ai fabriqué ces chaussons pour sa fille. Ca fait référence à une photo qu'elle nous avait envoyé lorsqu'elle a su qu'elle attendait une fille 


Je me suis essayée à des pochettes en simili cuir pour faire des tests avant de passer au cuir

 

Le résultat n'a pas été au niveau de mes espérances exigences, donc je me suis découragée et j'ai mis de côté ce projet. 
Mais Attila m'a rappelée à l'ordre , alors j'ai repris le chemin de la machine à coudre et du cuir.
En gros, si je ne m'y remettais pas, il prenait la place. Et Dieu sait qu'il ne faut pas réveiller un chat, donc j'y suis retournée avant qu'il ne s'étale 😊... La suite au prochain numéro article 

[Blabla] Et à part la lecture ?

Avec mes précédents articles, on pourrait croire que j'ai passé le mois à lire, et encore, je n'ai pas tant lu que ça. Je suis plutôt lente donc je ne lis pas vite. Mais lorsque je commence un livre, si celui ci me plait, je suis capable de m'y absorber et le lire jusqu'à ce que mort s'ensuive :D En fait, je lis surtout dans les transports, ça fait passer le voyage plus vite et de façon agréable, et il n'y a rien d'autre à faire de toutes les façons. Donc je lis, et si le livre est vraiment captivant, je suis capable de lire en marchant jusqu'à ma destination. Ensuite, dès que j'ai 5 mn, je reprend mon livre pour avancer dans l'histoire. Et le soir, je lis avant de m'endormir. C'est donc comme ça que j'arrive à vite terminer un livre, s'il est vraiment passionnant. J'ai eu ça avec les Harry Potter, les Patricia Cornwell, les Maxime Chattam bien que ça fait longtemps que je ne l'ai lu, le Da Vinci Code etc. 
Combien de fois j'ai raté mes stations de métro à cause de la lecture ? Un nombre incalculable de fois ! Ca devient anecdotique et donc drôle à force. Sauf lorsque je suis en retard bien sûr.

Donc à part lire, j'ai fait un mix de couture et maroquinerie. Je continue ma formation de maroquinerie et j'adore toujours autant ce que je découvre, je m'y éclate vraiment. Autant les 3 premières semaines de la formation m'ont été difficiles, au point de me demander si j'allais continuer cette formation, autant là, j'aimerais qu'elle dure encore un an. Déjà parce que j'ai l'impression de ne pas en voir assez, le temps passe vite, on est déjà à l'avant dernière session de cours avant l'examen et la fin de la formation. Et aussi parce que je suis censée être en stage en entreprise entre 2 sessions de cours, mais en région parisienne, les places de stagiaires en maroquinerie se font de plus en plus rares,  et donc même si je suis en stage en entreprise, parce qu'il me fallait trouver un stage, ne pas rester sans rien faire, sinon j'aurais été sans solde, bref, je ne fais pas vraiment de la maroquinerie car je travail du simili cuir, et encore, la créatrice n'a pas besoin de moi tout le temps, donc je fais aussi pas mal de projets persos. C'est bien pour moi, mais je ne pratique pas assez en maroquinerie du coup. J'essaie de faire quelques trucs depuis chez moi, mais, je manque de matériel. 

Il faut savoir que le matériel d'un maroquinier coûte cher et donc soit il est en entreprise qui lui fournit le matériel, soit il est son propre patron et investit au fur et à mesure. A titre d'exemple, les machines à coudre piquer le cuir que nous avons à l'école coûtent 4000 euros chacune ! Les postes électriques qui servent à faire les finitions coûtent près de 500 euros. Ma trousse à outil pour laquelle j'ai eu une réduction auprès des Compagnons m'a quand même coûtée 450 euros. Tout ça pour dire que je peux exercer de chez moi, mais les finitions ne seront pas de qualité, du mois, pas à la hauteur de la maroquinerie de luxe haut de gamme que l'on m'apprend en cours. 

Pour travailler, il m'a fallu ramener du cuir. J'en ai acheté, une collègue de formation m'en a donné, et le prof m'a autorisé à prendre des chutes


C'est coloré, ça donne plein d'idées, et ça sent bon le cuir dans le salon du coup. Ah oui, c'est que j'ai aussi chamboulé mon chez moi pour mettre mon atelier de couture/maro dans un endroit lumineux. Il était au sous-sol, et c'était l'endroit idéal pour ne gêner personne et pouvoir m'étaler. Mais le manque de luminosité m’empêchait de travailler, je descendais un peu à reculons, malgré ma forte motivation parfois. Donc j'ai monté l'atelier. Il est désormais à la place de la salle à manger, qui est maintenant à la place du salon, lequel est désormais à la place de l'atelier. Le salon est devenu un petit cocon "en bas", pas gêné par le manque de luminosité, bien au contraire. Et c'est surtout devenu le QG de Titimoune. Je suis en haut, il est en bas. Et là, je réalise que je n'ai pas encore profité de ce cocon télévisuel. En général, si on veut regarder le même programme tv, Titimoune monte regarder avec moi sur la mini-télé combiné dvd avec moi 😁 pas logique, mais c'est aussi parce que je continue souvent à travailler en regardant la tv.


Qu'ai-je donc fait après ? A suivre...

[Lecture] Un Ange Passe de Don iksé

Une petite nouvelle dans le genre science-fiction. Ca aurait pu être un BD : Virginia est une femme moderne, dans le futur, qui doit jongler entre sa carrière et sa vie de famille. C'est aussi une mutante, conséquence d'un traitement médicamenteux de l'année 2017 😉qui a eu des effets irréversibles sur les humains en ayant bénéficié. Mais Virginia a eu les effets bénéfiques de cette mutation : ça en fait d'elle une super-héroïne. Son mari ne le sait pas. Leur relation pâtit beaucoup du travail de super-héro, et donc secret, de Virginia.

Un Ange Passe est vraiment intéressant à lire ; une petite réflexion sur nos actes et conséquences. Et surtout, une fin inattendue. Le quotidien de cette super héroïne est raconté avec humour et légèreté, ça m'a fait le trajet du retour en train, vraiment ce qu'il me fallait le soir pour rentrer, oublier sa fatigue, les problèmes de train etc. Je le recommande volontiers.

[Lecture] Un Monde Ordinaire d'Elisa Lorello

Je ne pouvais pas rester sur ma faim après avoir lu Faux-Semblants, il me fallait donc lire la suite. C'est comme ça qu'Un Monde Ordinaire est arrivé sur mon kindle.

On retrouve tout d'abord Andy. Mais après le bonheur, l'horreur et le deuil. On est donc embarqué dans le process très difficile de deuil d'Andy, et j'avoue que parfois ça a été lourd à suivre. Andy tombe par hasard, et de façon improbable sur Devin / David, lors d'un voyage en Italie. Leur histoire reprend, mais Andy reste torturée par la mort de Sam, tout semble difficile.
Malgré la lourdeur du deuil d'Andy à suivre, on est happé par cette suite. C'est toujours aussi bien écrit et fluide et on reste attaché aux personnage. On a juste envie de secouer Andy, on peine pour David, mais il arrive un moment où tout se débloque, et on comprend pourquoi, on comprend où nous a emmené l'auteur. Ingénieux et bluffant, malgré la tristesse, la colère, le doute, les questions, la sensation de ne pas avancer que l'on ressent dans cette lecture. L'auteur a su retranscrire toutes ces émotions, elle ne nous fait pas de cadeau, pas même à son héroïne d'ailleurs. C'est vraiment incroyable et sensationnel.
En lisant ce roman, j'ai fini par me demander si moi-même j'avais réussi à retourner dans ce monde ordinaire. Le travail du deuil d'Andi est lourd à lire, mais cela représente bien toutes les étapes que l'on traverse dans ces moments là jusqu'à l'issue. Après toutes ces années, suis-je arrivée cette issue ? 

[Lecture] Swing A Berlin de Christophe Lambert

Celui-là, je l'ai depuis longtemps dans mon kindle, acheté grâce aux Offres Eclair Kindle. Je ne vous cache pas que j'essaie d'arrêter d'acheter sur le kindle car je me retrouve avec une liste conséquente de livre à lire, sans compter les livres physiques... Mais ce n'est pas évident lorsqu'on a des opportunités à moindre coût. Et j'ai quand même fait de belles découvertes grâce aux offres éclair kindle, pour 0,99 € à chaque fois. Mais que sont ces offres éclair ? Chaque jour, et cela pendant 24h, Amazon offre 3 livres au format kindle, à minimum 0,99 euros, parfois plus mais les réductions sont vraiment importantes à chaque fois. Même si vous n'avez pas de kindle, vous pouvez acheter ces livres, et les lire sur votre telephone ou tablette grâce à l'application Kindle, ou alors sur votre ordinateur. Bien sûr, il faut vouloir lire sur ces appareils, et j'avoue préférer mon kindle car la il n'y a pas de rétroéclairage. J'ai donc l'impression de lire un livre papier, avec le côté pratique du numérique... Mais là n'est pas le sujet, vous pouvez trouver des comparaisons, objections ou engouements pour les liseuses sur le net si vous le souhaitez.


Comme pas mal de mes derniers livres lus, je l'ai commencé dans le train, frustrée de ne pas avoir la suite de Faux-Semblants, et voulant continuer sur un livre léger, en attendant de pouvoir me connecter pour charger la suite (mon kindle ne se connecte qu'en wifi). Je me suis dit, un livre pour ado, qui parle de musique, du jazz qui plus est, devrait faire l'affaire. Je n'avais même pas réalisé que cela se passait pendant la Seconde Guerre Mondiale! C'est en le commençant que j'en ai pris conscience, les premières lignes nous mettant dans le vif du sujet. Tout le premier chapitre résume le livre. Mais cela on le comprend tout à la fin bien sûr, et ce livre vaut le coup d'être lu. 
Malgré la gravité du contexte, ce livre n'en reste pas moins plein d'humour et de joie. Il y a certains personnages psychorigides qu'on a envie de gifler ou de faire subir les même atrocités faites aux juifs, mais on s'attache quand même aux personnages principaux, on rit et pleure avec eux, on a la boule au ventre au même moment qu'eux et on s'interroge aussi. Aurait-on pris part aux actions de résistance à cette époque ? Comment montrer son désaccord, subtilement, sans se faire attraper ? Doit on mêler politique et musique ?
Wilhelm Dussander, vieux pianiste, estime que la politique n'est pas l'affaire des musiciens. Il n'aime pas les nazis, ne les a jamais aimé, et encore moins depuis que les membres juifs de son groupe ont été arrêtés par eux. Il est à la retraite depuis. Il va en sortir malgré lui, lorsque le ministre de la Propagande, Goebels, lui demande de monter un groupe de "musique de danse accentuée rythmiquement", termes employés pour ne pas dire "jazz", alors interdite car musique dite  "dégénérée" ou "de nègre". Le ministre cherche le moyen de remonter le moral de la population et pense que ce groupe va y contribuer, tout en valorisant les thèses aryennes...
L'histoire est bien écrite, et bien ficelée. On s'embarque avec le quator, "les quatre en or", on s'indigne autant que Dussander, on rit, on pleure aussi, et aussi on apprend, on découvre. 
Je crois que le seul livre que j'ai lu, et qui se passait pendant la Seconde Guerre Mondiale, était Le Journal d'Anne Franck. Et encore, je l'ai lu pour l'école, je ne l'ai pas choisi... J'avoue que les intrigues se déroulant pendant les guerres ne m'attirent pas. Je suis plutôt du genre à éviter les conflits, et donc les histoires qui sont dans ce contexte. La vie étant deja bien compliquée, j'essaie de l'alléger grâce à mes lectures, la musique, mes hobbies etc. La réalité me rattrape bien vite de toutes les façons.
Mais Swing à Berlin est franchement bien écrit, de telle façon qu'on ne s'ennuie pas en le lisant, et on évolue avec les personnages. 
J'ai vraiment adoré ce livre, facile à lire et enrichissant malgré tout. Et, je ne sais pas si c'est la sagesse de l'âge, mais j'ai bien envie d'en lire plus sur la Seconde Guerre Mondiale, ou d'autres contextes historiques aussi graves, mais à l'aide de romans comme celui-ci... A suivre donc.


[Lecture] Faux-Semblants de Elisa Lorello

Je n'ai pas beaucoup écrit ces dernières semaines, et pourtant, j'ai lu, cousu, etc. Bref, je n'ai pas chômé.
Je me suis donc laissée tenter par ce livre qui était dans la PAL de mon kindle, Faux-Semblants d'Elisa Lorello (et je salue la traduction de Marie-José Thériault, car elle a su retranscrire avec excellence la patte de l'auteur. Et je sais, grâce mes études d'anglais à la fac, que la traduction n'est pas si aisée que cela semble l'être)

Si je me rappelle bien, il m'a été offert il y a quelques mois par Amazon, mais je ne sais plus pour quelle occasion. Mais ce n'est pas bien important. 
Ce livre a été une agréable surprise. Andy (diminutif d'Andréa), professeur d'écriture, est complexée dans son corps, mais adore son travail. Elle rencontre Devin, escort boy, par le biais de ses collègues de l'université. L'un ne laisse pas l'autre indifférent. Mais, chacun est freiné par le métier non singulier de Devin, et bien d'autres choses encore. Ils mettent donc en place un contrat entre eux : Andy va apprendre les techniques de l'écriture et de la communication à Devin, et celui ci lui apprendra les techniques de l'amour physique. De là va naître une relation bien plus profonde ainsi qu'une découverte de leur moi respectifs.
Ce livre est bien plus qu'une romance. Déjà, il est extrêmement bien écrit, l'écriture de l'auteur est fluide. Ensuite, l'histoire est habilement construite. Les sensations ressenties à travers la lecture sont intenses.L'histoire devient donc captivante et touchante, aussi bien pleine d'humour que de tristesse, instructive et excitante. Et surtout, Andy et Devin nous emmènent là où on ne s'y attendait pas. 
On s'attache aux personnage, mais surtout on s'identifie à eux, et avec eux, on fait sa propre introspection. On réfléchit au poids de l'éducation, des relations parents-enfants et au poids du regard de nos parents, même adultes. Tout ceci fait qu'on arrive à la fin du livre et on s'écrit "mais enfin, c'est quoi cette fin????!!!!". Je me suis dit que non, c'était impossible de se terminer comme cela. Et en effet, j'ai découvert avec bonheur qu'il y avait une suite...

vendredi 17 février 2017

[Lecture] Après Harry Potter ?

Gros dilemme dans le train lorsque j'ai fini Harry Potter et l'enfant maudit : que lire après ça ? c'était si prenant que j'avais une soif de lecture, mais je ne voulais pas n'importe quoi non plus. L'avantage du kindle, c'est qu'une partie de ma bibliothèque sa ballade avec moi. Je n'avais donc qu'à choisir. Oui mais quoi? Soit un lire aussi prenant, soit un livre de transition. Donc en fouinant dans ma PAL (pile à lire) du kindle, je me suis décidée pour


Sexy Comedie de Kim Grey. Une romance pleine d'humour et 100 fois mieux écrite que 50 nuances de Grey (oui j'ai lu le premier ET le deuxième tome... le premier en français, puis je me suis dit que c'était la traduction qui était mal faite, donc j'ai lu le deuxième en anglais, mais, je ne l'ai pas fini tellement je n'ai pas aimé du tout... ). 
Ivy est serveuse dans un pub-restaurant de Manhattan, et tente de percer comme comédienne de stand-up. Elle tombe sur une annonce qui demande à jouer le rôle d'une fiancée. Elle ne s'attend pas à jouer ce rôle, réellement, pour Simon, riche homme d'affaires. Celui ci a besoin d'une fiancée pour calmer sa famille. Ivy est la comédienne toute trouvée pour ce rôle d'une dizaine de jours. 
C'est drôle, touchant, plein de mystères, et surtout bien entraînant. Mais... ce tome est bien trop court!!! On est dans le vif du sujet et boum, ça s'arrête là! Est-ce que je vais investir dans les autres tomes (6 au total) pour savoir comment va se finir cette comédie ? Je ne sais pas, j'ai peur d'être déçue par la suite, ce qui est bien souvent le cas des livres en tomes.

Mes trajets en train continuant, et ma soif de lire augmentant, je me suis enfin laissée tenter par 

Miss Peregrine et les enfants particuliers. Je vais être honnête : j'ai moyennement aimé ce livre. Je trouve que l'histoire prend trop de temps pour vraiment démarrer, l'aventure met trop de temps à se mettre en place. Il y a trop de longueurs par moments, bref, je me suis ennuyée. Les personnages sont pourtant attachants, peut-être trop car je m'attendais à des personnages plus terrifiants. Et le fantastique se mêle parfaitement à la réalité. J'ai quand même fini ce premier tome. Je voulais savoir ce qu'il allait se passer sur l’île évidemment, la décision de Jacob etc. Mais je ne lirai pas les autres tomes. Pas envie de savoir la suite. 
Je n'ai pas vu le film, et pour le coup, je vais sûrement déroger à ma règle pour les autres tomes, qui consiste à ne pas voir le film avant le livre. Si ce premier volet me plait plus que le livre, je regarderai surement la suite, mais je ne lirai pas les livres.

Maintenant, que lire ? J'ai envie de drôle et de légèreté...

dimanche 5 février 2017

[Lecture] Harry Potter et l'Enfant Maudit

Vendredi j'ai terminé le énième livre de J.K. Rowling, une pièce de théatre vraiment captivante. Si on a aimé la saga des Harry Potter, on ne peut qu'adorer cette pièce de théâtre. J'aurais bien aimé la voir sur scène du coup. 
Passer de l'histoire sombre de La Fille du Train à Harry Potter m'a donné le sourire dans le train ;) le début étant drôle, attendrissant et sympa à lire. La petite touche de nostalgie qui va bien au début de la pièce. 
Une excellente transition donc, même si, comme dans toute histoire d'Harry Potter, et comme le titre l'indique, l'intrigue s'assombrit au fil de l'histoire. J'ai dévoré cette pièce. Lisant sur mon kindle, je ne sais pas combien de pages cela représente, mais je ne pense pas qu'il soit bien épais malgré tout, vue comme je l'ai vite terminé pendant mes courts trajets quotidiens (45 mn). Mais j'avais du mal à lâcher mon kindle, et dès que j'avais 10 mn, j'essayais d'avancer ma lecture pour savoir la suite des événements. Émotions garanties, lecture dépaysante, hyper captivante!
Vous l'aurez compris, j'ai vraiment adoré, comme tous les autre livres d'Harry Potter de toutes les façons.
Je ne vous fait pas de résumé, vous l'avez dans le lien donné plus haut, c'est mieux fait que par moi-même :)
En tous cas, je vous le recommande si vous ne l'avez pas encore lu.

[Couture] mes cousettes enfin finies


Il était plus que temps! Et encore, je n'ai pas fini 2 objets de la commande!

1 robe adulte
2 jupettes pour petite fille

Désolée pour la piètre qualité des photos ; photos du portable et faible luminosité grâce au magnifique temps.
Bon dimanche !

P.S : j'ai modifié mes 2 précédents posts car je me suis aperçue qu'ils n'apparaissaient pas en entier. Je les avaient posté depuis le portable, pendant mon trajet du matin, il y a dû avoir un dysfonctionnement. Correction faite!

mardi 31 janvier 2017

[lecture] La fille du train

J'ai fini ce livre hier matin... dans le train 😃
Trêve de plaisanterie. J'ai découvert ce livre grâce au film qui s'en est inspiré et donc toute la pub qui en a été faite. Je n'ai pas vu le film encore. Parce que comme toujours, je préfère lire le livre avant de voir l'adaptation cinématographique qui en est faite.


J'ai bien aimé ce livre. Assez prenant pour me faire presque rater ma station de métro mdr!
Rachel prend le même train chaque matin pour se rendre à Londres. Ce train s’arrête au feu, toujours devant son ancienne maison. Maison qu'elle avait acheté avec Tom. Celui ci y vit toujours, mais avec Anna, sa nouvelle femme, et leur fille Evie. A quelques maisons de là, il y a celle de Jason et Jess, un couple qui semble sympathique. Rachel les imagine comme le couple idéal.  Chaque jour de la semaine, Rachel observe ces 2 couples lorsque son train s’arrête au feu. Elle s'imagine leurs histoires. Mais Rachel bois. Trop. Donc le jour où elle est témoin d'une histoire à l’arrêt du train, se l'est elle imaginée?

Du suspense, une bonne intrigue, un brin de désespoir et de déchéance, de révolte aussi, un peu de folie. On est embarqué dans le brin de vie bric-a-brac de Rachel, parfois c'est embrouillé par l'alcool... mais ça se tient. Et c'est ce qui fait qu'on garde ce livre jusqu'au bout.
Je regarderai le film, avec Emilie Blunt. J'ai bien envie de voir comment les réalisateurs ont retranscrit ces brins de vie...

[Musique] Bande Originale

Je suis dans le train et pour la énième fois j'écoute cette B.O. : La la land. J'adore! C'est gai, parfois triste, entraînant, jazzy mais pas trop, parfois "enchanteresque". C'est la musique parfaite pour mon trajet quotidien. Je m'évade un peu avec cette bande son, juste ce qu'il faut. 
Je n'ai pas encore vu le film mais ça ne saurait tarder. En attendant, je vous recommande fortement cette B.O.  


Le film comme la b.o. font le buzz visiblement. Entre toutes les revues entendues dessus, j'ai bien aimé la chronique de Rebecca Manzoni sur France Inter. Je vous mets le lien du podcast, c'est l'émission du 25 janvier. 

Bonne Journée 😃

dimanche 15 janvier 2017

[Lecture] La Couleur Des Sentiments

Ayé, je l'ai enfin lu! J'aime lire les livres avant de voir leur adaptation cinématographique, je n'avais donc pas vu le film à sa sortie.

J'avais le livre depuis toutes ces années et je ne sais pas pourquoi j'ai mis ce temps incroyable à me décider à enfin le lire. Il aura fallu que le film passe en fin d'année dernière à la tv pour que je ressorte le livre... Et c'est sans regrets. Il m'a fait prendre conscience de pas mal de choses, notamment que les noirs ont désormais la liberté qui est la leur depuis peu finalement. Ce livre se situe dans les années 60, avant et après l’assassinat du Président Kennedy. Et ce n'est pas si loin que ça. Bien sûr, l'action est située dans le Mississippi, le Sud des Etats-Unis, réputé pour sa résistance à la déségrégation.  Mais ça fait réfléchir sur la condition des noirs partout ailleurs à cette époque.
En lisant ce livre, j'ai souvent pensé aux belles images qu'on nous véhicule sur les fifties et sixties, avec les belles voitures, les vêtements typiques et la musique caractéristique. Mais c'est plus souvent d'un point de vue "blanc", où tout va bien, on n'a pas peur de ce qui peut nous arriver à cause de sa couleur de peau. On peut se rendre à la bibliothèque librement par exemple.
Moi qui adore la mode des années 50, je me suis dit que je ne peux pas m'y identifier, ça n'est pas mon histoire, ça n'était pas la mode de mes grand-parents... En gros, ce livre m'a fait prendre conscience de ce que j'ai toujours appris, vu, lu et la réalité sur ce qu'ont pu vivre mes ancêtres noirs. Bien sûr je continue à aller de l'avant, mais je regarde désormais le passé d'un autre œil.
Et ce qui est drôle, c'est que ma lecture de ce livre coïncide avec les trailers du film Les Figures de l'Ombre (sortie prévue en mars)

Et en faisant des petites recherches, je découvre que le passé se révèle de plus en plus. Sans compter l'ouverture du Muséum d'Histoire Afro-Américain à Washington tout récemment. Et il y a encore pleins d'autres petits et grands événements marqueurs des petites avancées de l'histoire des noirs dans le monde. Ca reste pourtant encore bien difficile, la résistance et le manque d'ouverture d'esprit étant durs à abattre.
Je ne suis pourtant pas pro-lutte contre le racisme, à fond pour la cause des noirs etc. Mais je comprends mieux aujourd'hui des phrases que j'ai entendu petite, de la bouche de mes parents, grand-parents ou autres noirs plus âgés de mon entourage, ou leurs attitudes. 
Tout ça pour dire que j'ai adoré ce livre, il m'a fait autant rire que pleurer, les personnages sont attachants et touchants. Aibileen sage et expérimentée, Minny, grande-gueule au grand cœur et si fragile, Skeeter loin d'être naïve, et surtout passionnée. Dans La Couleur des sentiments, on parle d'amour, d'estime de soi, de peur, d'injustice, de labeur, de racisme, de fermeture d'esprit, de vie et de mort, de naïveté, d'hypocrisie, de pouvoir, des apparences et de tolérance.
J'ai enfin vu le film du coup, et pareil, j'ai adoré. Viola Davis est parfaite dans le rôle d'Aibileen, tout comme Octavia Spencer en tant que Minny. C'est une adaptation du livre, il y a donc des passages qui n'y sont pas, mais je trouve que le film reste assez fidèle au livre, et je pense que pour une fois, j'aurais pu voir le film avant de lire le livre, sans trahir ma lecture et l'intrigue, sans avoir trop de spoilers. 

Mon prochain livre ? J'hésite... J'ai envie de me replonger dans l'univers de Patricia Cornwell, mais en même temps, j'ai Harry Potter et l'enfant maudit aussi comme autre univers. Je suis aussi tentée de rester dans les livres d'histoires de noirs, mais cette fois ci côté des Antilles, avec Trempage Kreyol d'Alexandre Tellim (le tome 1) ou Carmélise de Jean-Charles Pamphile. Ou pourquoi pas une lecture plus légère pour faire transition ? Les 2 derniers livres étant des prêts, je devrais peut-être les lire au plus vite... Ou pourquoi pas une lecture plus légère pour faire transition ? je vais fouiner dans ma PAL réelle  et dans mon kindle. Il y a de quoi faire 📚📚📚📚

lundi 9 janvier 2017

Ma Garde-Robe Capsule 2017


Voilà, tout est dit!! 
Clotilde a eu la brillante idée de lancer ce projet : coudre sa garde-robe sur l'année, soit 1 patron par mois, donc 1 vêtement par mois. Le tout sans pression ni contrainte, c'est donc parfait pour moi. J'ai besoin de coudre, ma garde-robe a besoin de rafraîchissements, mais je suis pas mal occupée avec ma formation, donc ça tombe à pic.
J'ai mis quelques semaines à me décider, sachant que dans la liste de vêtements proposés il y a le manteau, et ça fait un an que je dois me faire un manteau. Je me suis dis que ça serait une bonne source de motivation, donc here I go! Entre ma formation et le quotidien, je devrais pouvoir mettre ça en place. Comme pour la guitare, le tricot, la lecture, un petit peu tous les jours et je finirai bien un vêtement dans le lot mdr !
J'ai pris quelques heures samedi après-midi pour sélectionner les patrons, en m'obligeant à piocher dans mon stock assez conséquent! Et c'est là que je me suis rendue compte que j'ai des patrons pour tout en fait. Donc il m'est inutile d'en racheter normalement, sauf demande très particulière du style déguisement, costume d'époque, costume local... sachant que je suis abonnée à La Maison Victor oupss 


Dans l'ordre d'apparence :

- Le manteau  : Quart Coat de Pauline et Alice. Celui ci sûr, je le fais pour ce mois ci. 
- La robe : Eliana Dress de Pauline et Alice
- Le haut jersey : The ultimate T-shirt (va avec le cours Craftsy... J'ai eu une frénésie pour les cours en ligne de Craftsy à un moment)
- La veste : Jacket Express de Janet Pray (toujours avec le cours en ligne de Craftsy)
- Le pyjama : le haut porté par la femme en tailleur, Ottobre 4/2005 et le bas de l'image suivante, toujours chez Ottobre 4/2003
- Le pantalon : un jean grâce au cours en ligne de Craftsy (je vous l'ai dit, j'ai eu une frénésie pour cette plateforme, je n'ai pas tout fait, c'est donc le moment de m'y mettre)
- La lingerie (à la place du maillot de bain) : Top et boxer du Ottobre 5/2009
- La jupe : Ottobre 5/2014, qui pourra aussi bien être pour l'été ou l'hiver. A voir selon le tissu
- Le haut trame : la tunique du Ottobre 2/2010
- Le short : même image que la tunique du Ottobre 2/2010
- La chemise : je ne suis pas très "chemise" j'ai donc opté pour le Cardigan d'été du Ottobre 2/2012. Pour la frileuse que je suis ce sera parfait.
- La combinaison : une combinaison d'été du Burda de mai 2003.

Les 2 dernières images sont les variantes que j'ai choisi  :
- Le maillot de bain (à la place de la lingerie) : le tankini du Ottobre 2/2011
- Le pyjama du Burda de novembre 2009
- La lingerie du même Burda.

C'est qu'en feuilletant mes magazines, j'ai redécouvert de belles choses donc le choix n'a pas été simple. La jupe par exemple, j'ai dû trancher difficilement car je porte plus de jupes que de pantalons et je me suis retrouvée avec un choix énorme. Par contre, pour les chemises, je n'arrivais pas à trouver mon bonheur vu que je n'en porte pas tant que ça. Le pyjama, c'est comme pour le manteau, je dois m'en faire un depuis un moment, mais j'ai aussi du choix.
Maintenant, je commence ce petit défi, et on verra bien si j'y arrive et ce que je vais réussir à faire dans toute cette sélection. 
Je n'ai pas encore décidé sur quels mois je vais faire chaque vêtement, je suis seulement sûre du manteau que j'ai plus ou moins commencé (j'ai juste copié le patron mdr). L'idéal serait de faire comme le préconise Clotilde : alterner les patrons expérimentés et les patrons plus simples. Par exemple en juin je passe mes examens suite à la formation donc je ne pense pas que je vais me prendre la tête, un patron simple sera très bien pour penser à autre chose, sans en ajouter. Là, je pense faire la tunique d'Ottobre. La combinaison d'été, ca serait en juillet ou aout, bref, je ne sais pas encore trop, donc je m’adapterai au fur et à mesure.
#jecoudsmagarderobecapsule2017 

jeudi 5 janvier 2017

Bonne Année 2017



Hello, hello,

Comme l'indique le titre, je viens à mon tour vous souhaiter tous mes meilleurs voeux pour cette nouvelle année qui commence. Je vous la souhaite pleine de joie et remplie d'amour...

Je ne vous cache pas que je commence 2017 un brin sceptique ; je ne me sens pas sereine. J'ai amorcé un changement dans ma vie fin 2016, et cela s'effectue dans la douleur. Il y a quelques années, j'ai subi un gros chamboulement, et une collègue bien plus expérimentée dans la vie que moi, et pleine de spiritualité m'avait expliqué ceci : "la vie est faite de passages de rives". On est sur la rive d'une rivière. On décide, ou on nous pousse à le faire, ou le hasard fait que, bref, on va passer le pont pour aller de l'autre côté de la rivière. Mais pour arriver de l'autre côté, ça ne va pas être simple : la rivière est tourmentée, on ne voit pas de l'autre côté, il y a du vent, des obstacles bref le passage vers l'autre rive est tortueux. Mais une fois qu'on y est arrivé, tout se calme, le soleil est revenu, on continue la ballade. 
J'étais donc de mon côté de la rive, et ça allait plus ou moins. Le train-train quotidien a fini par m'ennuyer, j'ai donc décidé de passer de l'autre côté de la rive pour améliorer ma vie. Je suis donc actuellement sur ce pont où tous les éléments se déchaînent (c'est une image qui me parle vraiment en ce moment!), je ne sais pas quelle sera l'issue, mais je m'accroche même si ce n'est pas facile tous les jours. J'ai besoin de cette amélioration de vie donc je m'accroche. Il est hors de question de faire demi-tour.
Je n'aborde donc pas 2017 sereinement, mais je pense quand même que la fin de cette année me permettra de voir ce qu'il y a de l'autre côté de la rive, et j'espère que ça sera enfin le soleil que je recherche dans ma vie.
Je ne fais donc pas de bilan de 2016, j'ai besoin de passer à autre chose, et de garder mon optimisme intact.

Des résolutions ? Tenir mon blog à jour plus souvent, passer ce foutu pont sans trop d'encombres, coudre, tricoter, lire plus souvent, et surtout, prendre du bon temps avec mon Titimoune.