samedi 31 août 2013

Fifty...

Et oui, pendant mes vacances Etats-Uniennes, je me suis laissée tenter par les Fifty shades... de E.L. James, la célèbre trilogie érotique qui a marqué les ventes de littératures du même genre.
J'ai été intriguée par tant d'engouement et j'ai donc téléchargé le premier volet sur mon Kindle. En 1 jour et demi je l'avais terminé. Simple à lire, intriguant, il m'a bien plus, malgré des tournures de phrases bizarres ou parfois un peu lourdes. La faute à la traduction ou l'auteur elle-même ? ... J'ai voulu savoir ce qu'il adviendrait de l'histoire d'Ana et Christian. J'ai donc chargé le deuxième volet. Pareil, je l'ai lu rapidement, mais avec une pointe de lassitude quand même. Le côté torturé de Christian et les "je me mords les lèvres", "je lève les yeux aux ciels" etc incessant, ça va bien un tome, mais là, pfff... Et puis, je trouve qu'il manque le point de vue de Christian pour ce genre d’histoire ; tout est du point de vue d'Ana. Dommage.
Mais bon, curieuse de nature, je me dis, on va tenter le 3ème volet pour savoir comment tout cela se termine, mais cette fois ci, on va tenter la version originale car vraiment, c'est assez mal écrit... ou traduit ? 
3 ème partie commencée... Je n'arrive pas à la terminer. Je suis péniblement arrivée à 40% du livre (dixit le Kindle), et je n'arrive plus à poursuivre. C'est vraiment mal écrit finalement, donc chapeau à la traductrice qui a retranscrit le roman avec les lourdeurs de l'auteur. Je ne sais pas si j'aurais pu... Et pourtant, je ne suis pas experte en langue anglaise (ni même en langue française, mais j'essaye de faire au mieux), je lis de temps en temps en anglais, et avec plaisir, mais là, j'avoue que c'est parfois tordu, et quand ce n'est pas sa langue maternelle, le cerveau se fait encore plus de nœuds, donc le mien a dit stop ! En plus l'histoire n'est plus aussi intrigante, bien qu'elle soit de moins en moins "cochonne" au fil des tomes. 
Les critiques sont donc assez partagées par rapport à cette écriture maladroite et on finit donc par se demander pourquoi autant de succès ? Merci aux éditeurs et au matraquage publicitaire finalement. Je ne m'y connais pas en littérature érotique mais il semblerait que E.L. James a ouvert la porte en grand à ce genre, et d'autres auteurs ont ainsi pu être dévoilé.
Apparemment, il vaudrait mieux lire, par exemple, Beautiful Bastard de Christine Lauren

La saga des Kushiel de Jacqueline Carey 

Ou alors, la trilogie Crossfire de Sylvia Day 

Je ne peux me prononcer sur ces dernières suggestions, mais elles m'ont été chaudement recommandées à la place des Fifty Shades, donc pourquoi pas ? 

Vous les avez lus? Qu'en pensez vous ?

2 commentaires:

Marie Blazy a dit…

Tu as été très courageuse d'avoir été jusqu'au tome III car personnellement je me suis arrêtée à la moitié du II. C'est lourd, lourd et lourd... et comme tu dis le mordillage de lèvres d'Ana devient insupportable... tellement qu'on a envie de les lui arracher lol
En tout cas oui c'est un bon coup marketing !

Delphine C. a dit…

Oui j'ai tenu, par curiosité. Mais vraiment, je ne les recommande pas. Il y a largement mieux à lire...
Pour l'instant je suis revenue à mes romans policiers et thrillers... Un autre genre ;)