mercredi 3 juin 2009

Emotions

Comme certains le savent, je travaille pour Air France. Je suis hôtesse au sol. Vous imaginez bien que depuis lundi, la vie au travail n'est pas facile. Surtout que je suis très émotive et la tristesse est palpable dès qu'on entre dans le terminal, bien plus encore dans nos locaux privatifs.
La compagnie vit des jours difficiles avec la fameuse crise et bien plus encore depuis la catastrophe. Nous, personnel, essayons de garder le sourire et la bonne humeur, de rendre aussi agréable que possible le voyage de nos clients.
Alors comment réagir lorsqu'un journaliste de TV5, en partance sur Bamako, sort une phrase assassine, mesquine et déplacée sur les passagers du vol af447 à une collègue juste à mes côtés, pour une histoire de siège? Comment ne pas craquer?
Ceci n'est qu'un petit exemple de ce que nous pouvons vivre au quotidien, sans compter le stress, la fatigue et la contrainte des horaires décalés, la pression que nous mets la hiérarchie, les différentes mesures contraignantes que nous impose la direction face à la crise, et j'en passe.
Tout à l'heure en rentrant, je longeais les pistes et je regardais les danses des avions. Même si je vais souvent travailler à reculons, même si ces derniers temps je voyais mon métier comme un boulot alimentaire, et malgré la tension ambiante au sein de l'entreprise, j'ai réalisé que j'aimais quand même ce que je faisais, j'aimais écouter les expériences des uns, les belles histoires de voyages des autres, voir un client me retourner un sourire, rentrer dans un avion communiquer avec mes collègues naviguants et leur souhaiter un bon vol... Il est vrai qu'on retient plus les mauvaises expériences plutôt que les bons moments mais aujourd'hui, mon coeur vidé a décidé de retenir ces petits riens qui font une belle journée, plutôt que de me focaliser sur un chieur et ses bêtises. Et après avoir bien pleuré, je me sens mieux, la tension est retombée petit à petit. Je sais que je vais forcément avoir à nouveau mon lot d'émotions, surtout vendredi lors de la cérémonie pour les collègues et passagers disparus lundi, mais je serai plus claire dans ma tête, moins à fleur de peau.

8 commentaires:

CéNinie a dit…

De gros bisous à toi, je serais moi aussi dans un état pitouillable devant une telle catastrophe. bon courage.

Salsita a dit…

Merci

Lilisa..................... a dit…

oui, pas facile... Je comprends ton émotion, ton chagrin.. mais c'est vrai que tu appartiens à une communauté prestigieuse... Air France c'est une belle vitrine, même si tout ne brille pas à l'intérieur...bon Courage Salsi

Salsita a dit…

Merci pour ces gentils mots L'Isa. Bises

la dilettante a dit…

Salut D/Salsita!
Je venais te dire que je t'avais tagguée, et je m'aperçois que j'avais zappé toute cette catastrophe... Pas de télé et très peu de radio... je lis que ça a été fort difficile, j'espère qu'aujourd'hui les émotions sont apaisées et que les con*ards ont d'autres sujets d'attaques. Plein de bises.

Salsita a dit…

C'est gentil merci. En fait depuis que les premiers corps ont été retrouvés, nous n'avons plus de remarques mesquines à propos de cette catastrophe. Mais les gens restant ce qu'ils sont, ils restent tout aussi exigents, mais au moins ils voyagent. Je vais voir ton tag. Bises

lucylaine a dit…

bon courage pour traverser tout ça!!! ça ne doit pas être facile tous les jours, même encore aujourd'hui!!

Salsita a dit…

Merci beaucoup. J'ai dû trouver une petite armure entre temps ;-) Même si j'avoue que je zappe les infos pour ne plus en entendre parler, ça me donne encore des frissons mine de rien...